Activités

10 janvier 2018

Conférence: Les enjeux croisés de la conservation des pommes de terres natives péruviennes

Midi-conférence OdA – LIÉLA Vendredi 26 janvier 2018 -12h30 à 14h00 – salle A-3316

LES ENJEUX CROISÉS DE LA CONSERVATION DES POMMES DE TERRES NATIVES PÉRUVIENNES

Conférencière : Ingrid Hall, département d’anthropologie, Université de Montréal

Présidence : Julián Durazo Herrmann, département de science politique, Université du Québec à Montréal

La pomme de terre est une plante domestiquée dans le Sud des Andes il y a 7000 ans de cela ; c’est ainsi dans cette région du monde que l’on trouve aujourd’hui encore la plus grande diversité biologique à la fois de variétés sylvestres et domestiquées, des variétés appelées « natives » localement dont on dénombre presque 4000 cultivars. A la fin des années 1990 a été créé un Parc dédié à la conservation de ces variétés natives dans la région de Cusco, le Parc de la pomme de terre. Il s’agit d’un projet de conservation qui met en avant la participation des paysans andins dans la conservation in situ de la biodiversité cultivée de la pomme de terre. Nous verrons dans cette intervention le dispositif dans lequel est intégré ce parc, en l’occurrence une ONG et un centre international de recherche, et les différentes stratégies qui sont articulées autour de l’objectif affiché, à savoir la conservation de l’agrobiodiversité.


placeholder
6 décembre 2017

Genre en Amérique Latine: Tensions et Perspectives – 4ème colloque étudiant du RÉLAM

Appel à communications : Quatrième colloque étudiant du RÉLAM sur l’Amérique Latine et les Caraïbes

Le comité étudiant du Réseau d’études latino-américaines de Montréal (RÉLAM) a le plaisir de vous inviter à participer à son quatrième colloque étudiant.

Cet événement multidisciplinaire et quadrilingue (français, anglais, espagnol et portugais) est destiné à tout-e-s les étudiant-e-s des trois cycles s’intéressant à l’Amérique latine et aux Caraïbes et désirant partager leurs recherches.

Le titre du colloque de cette année : “Genre en Amérique Latine: Tensions et Perspectives”.

Le colloque aura lieu le 26 avril 2018 à l’Université McGill. La date limite pour soumettre vos propositions est le 27 janvier 2018.

 

Pour plus d’informations, visitez la page Facebook du RELAM


Les Amériques : au singulier ou au pluriel? – Congrès 2018 de l’ACÉLAC à l’UQAM

L’Association canadienne d’études latino-américaines et caraïbes (ACÉLAC) et l’Université du Québec à Montréal (UQAM) vous convient au Congrès 2018 de l’ACÉLAC qui se tiendra à l’UQAM du 16 au 18 mai.

Les Amériques : au singulier ou au pluriel?

The Americas—one or many?

Américas: singulares ou plurais?

América ¿una o muchas?

Une tension – à la fois créatrice et conflictuelle – traverse l’idée des Amériques entre ce qui rassemble et ce qui divise cet espace social, politique, économique et culturel. Les tendances vers l’intégration continentale, ainsi que les projets de développement national, de citoyenneté inclusive et de consolidation démocratique font surtout appel au singulier: une histoire commune, un peuple uni, une vision partagée.

Mais la quête d’égalité et de justice, aussi bien que la reconnaissance du caractère fluide et multiple – bien qu’ancré dans l’hi

stoire – des identités, met de plus en plus en relief les dissensions, les asymétries, les décalages qui existent dans la région. L’actualité semble se caractériser par le pluralisme tous azimuts, parfois même au prix de la fragmentation, si bien que l’idée de liberté est devenue étroitement imbriquée avec celle de repli sur soi. Pourtant, la cohésion, la solidarité et le sentiment d’appartenance demeurent des valeurs prisées dans l’action collective.

Nous souhaitons placer cet enjeu au cœur des discussions de la conférence annuelle de l’ACÉLAC. Sur un plan très général, les questions suivantes sont d’un intérêt particulier : une ou plusieurs nations pour un même État? Une citoyenneté universaliste ou des droits particuliers pour les divers groupes de la société? Un seul système panaméricain ou un ensemble de blocs régionaux? Mais la tension entre le singulier et le pluriel, entre l’unité et la diversité, entre ce qui unit et ce qui sépare, traverse des phénomènes aussi divers que la production artistique, la représentation électorale, les processus migratoires, la mobilisation sociale, les cadres normatifs, l’éducation scolaire, entre autres.

En plus de panels, de communications et d’ateliers explorant les thèmes discutés, nous invitons des propositions sur tout sujet touchant l’Amérique latine et les Caraïbes. En raison de la nature pluridisciplinaire de l’ACÉLAC, nous sommes particulièrement intéressé-e-s à des séances qui abordent ces thématiques d’un point de vue inter- ou multidisciplinaire. Nous encourageons également la soumission de communications individuelles.

Pour plus d’information, contactez oda@uqam.ca.

La date limite de réception des propositions de séances (panels), ateliers et communications individuelles est le 30 décembre 2017 à travers le site web du Congrès. https://www.can-latam.org/congress/2018/home

Les propositions (environ 350 mots) peuvent être soumises en espagnol, anglais, français ou portugais.

Pour proposer des panels ou des ateliers, chaque participante ou participant doit soumettre individuellement sa communication sur la page web de la conférence. Ensuite, la responsable, le responsable du panel ou de l’atelier doit envoyer un courriel au coordinateur du programme à l’adresse oda@uqam.ca et indiquer les noms de chacun des participants du panel ou de l’atelier.

Veuillez noter que vous devez être membre de l’ACÉLAC pour soumettre une proposition.


placeholder
23 octobre 2017

Journée académique Argentine-Canada, à l’occasion du 150ème anniversaire du Canada

Journée académique Argentine-Canada, à l’occasion du 150ème anniversaire du Canada – “Présence argentine dans le milieu universitaire québécois et canadien : Identifier des priorités pour travailler ensemble”

Mercredi le 8 novembre 2017, 13h30 à 18h30 – Université de Québec à Montréal

Salle J-1200 Pavillon Judith Jasmin

405 rue Sainte-Catherine Est, Montréal

En collaboration avec l’Institut d’études internationales de Montréal  (IEIM –UQAM) et le Réseau d’études latino-américaines de Montréal (RÉLAM)

Page de l’événement


placeholder
13 octobre 2017

“La révolution cubaine et la politique culturelle dans les années 1960 et 1970”

Conférence-midi par Sílvia Cezar Miskulin, Universidade de Mogi das Cruzes (Brésil)

Le 20 octobre 2017, de 12h30 à 14h, salle A-3316, Pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

La Révolution a réalisé d’importantes transformations à Cuba. Dans le domaine de la culture, des nouvelles institutions, publications et maisons d’édition ont été créées tout au long des années 1960. Des nouvelles opportunités de travail et de publication sont apparues pour les intellectuels, les écrivains et les artistes cubains qui se sont engagés dans le processus révolutionnaire et qui ont remis en questions le contenu et les définitions de la politique culturelle.

L’émergence du supplément culturel Lunes de Revolución, diffusé sous la forme d’insertion hebdomadaire dans le journal Revolución entre 1959 et 1961, a été un point de repère culturel important dans les premières années de la Révolution. Cependant, malgré que ses collaborateurs aient été engagés dans la Révolution, Lunes a été fermé en novembre 1961, lorsque la définition d’une politique culturelle officielle a débuté.

D’autres publications ont émergé, comme la maison d’édition El Puente, qui a réuni un groupe de jeunes écrivains indépendants depuis 1961, mais a également été fermée en 1965. Depuis 1966, le gouvernement cubain a créé un supplément culturel mensuel, El Caimán Barbudo, destiné aux jeunes et qui faisait partie du journal Juventud Rebelde de la Unión de Jóvenes Comunistas (UJC). Les changements dans la politique culturelle officielle en 1968, et surtout après 1971, ont également provoqué la déconnexion des intellectuels et écrivains de l’équipe initiale qui ont collaboré avec El Caimán Barbudo.

La conférence détaillera et analysera les différends entre groupes d’intellectuels, d’écrivains et d’artistes qui ont eu lieu dans les années 1960 et 1970 et qui ont été accentués par la définition des politiques culturelles du gouvernement cubain à cette époque-là.


1 octobre 2017

Présentation des résultats préliminaires de la Première grande enquête sur la population latino-américaine du Québec

Les résultats préliminaires de la Première grande enquête sur la population latino-américaine du Québec seront rendus publics dans le cadre de la Semaine hispanophone de l’UQAM. Le professeur Victor Armony, directeur du projet, présentera uns synthèse des résultats obtenus dans le cadre d’un panel sur les immigrants d’origine latino-américaine qui aura lieu le 17 octobre à 12h45 au local DS-2505.

Le RÉLAM, dont le LIELA est un pôle à l’UQAM, est cette année encore un partenaire de la Semaine hispanophone de l’UQAM. La 7ème édition de la Semaine hispanophone aura pour thème «Langue, identité(s) et pluralisme» et se tiendra du 16 au 19 octobre 2017. Le programme est en ligne sur www.langues.uqam.ca

Les résultats préliminaires* se trouvent ici pour consultation: Résultats préliminaires 2017

*Veuillez noter que ces résultats préliminaires ont été produits sur la base des données brutes, ce qui veut dire qu’il n’y a aucun ajustement de l’échantillon, contrôle de variables ou mesure de signification statistique.


logo enquête liela
19 mars 2017

Prenez part à la première grande enquête sur les Latino-américains du Québec!

(Português em seguida)
(Le français suit)

Convocatoria a participar en la primera encuesta sobre la población de origen latinoamericano en la provincia de Quebec

LE SOLICITAMOS 15 MINUTOS PARA LLENAR UN CUESTIONARIO EN LÍNEA – desde cualquier pantalla con acceso a internet incluyendo tableta y celulares

Lire plus “Prenez part à la première grande enquête sur les Latino-américains du Québec!”


Rencontre avec Trina Bajo, récipiendaire du Prix des Droits de la Personne décerné par l’Ambassade du Canada au Venezuela
6 mars 2017

Rencontre avec Trina Bajo, récipiendaire du Prix des Droits de la Personne décerné par l’Ambassade du Canada au Venezuela

Le RÉLAM, en partenariat avec le Ministère de Affaires Étrangères et l’Ambassade du Canada au Venezuela, accueille la récipiendaire du Prix des Droits de la Personne 2017, Mme Trina Bajo. Le prix est décerné par le Centre pour la Paix et les Droits de la Personne « Padre Luis María Olaso » de l’Université Centrale du Venezuela et par l’Ambassade du Canada.

10 mars 2017 à 14h
Salle A-3316 (UQAM)

Lire plus “Rencontre avec Trina Bajo, récipiendaire du Prix des Droits de la Personne décerné par l’Ambassade du Canada au Venezuela”


e devenir de la « Révolution citoyenne » : les élections présidentielles du 19 février en Équateur
3 mars 2017

Table-ronde sur les élections présidentielles en Équateur

Table-ronde “Le devenir de la “Révolution citoyenne” : les élections présidentielles du 19 février en Équateur”. Avec les professeurs Jorge Leon (professeur-visiteur au département de science politiques de l’UQAM) et Julian Durazo (codirecteur de l’OdA) et l’étudiant à la maitrise en sciences politiques, Maxime Blanchard (Université Laval).

10 mars 2017 de 12h30 à 14h00
A-3316 à l’UQAM

Lire plus “Table-ronde sur les élections présidentielles en Équateur”


Migration, frontières et droits humains dans les Amériques - colloque organisé par le RÉLAM et le CÉRIUM
28 février 2017

Migration, frontières et droits humains dans les Amériques – colloque organisé par le RÉLAM et le CÉRIUM

Colloque international : “Migration, frontières et droits humains dans les Amériques” organisé par le RÉLAM et le CÉRIUM.

16 mars 2017 de 13h30 à 18h30
Salle 107, RDC, 3744 Jean Brillant, Université de Montréal

Lire plus “Migration, frontières et droits humains dans les Amériques – colloque organisé par le RÉLAM et le CÉRIUM”